Bons Plans

Réducs & Codes Promos
sur matériel informatique

Consultez notre rubrique BONS PLANS

Smartphones : la concurrence par les applications

Publié par Gilles Donovan samedi 5 novembre 2011

Guerre Apple-Google
La bataille entre Apple et Google fait aujourd'hui rage. Preuve en est la révélation de Steve Jobs affirmant vouloir la guerre nucléaire contre Google, et qualifiant le système Android de pur plagiat (cf. Steve Jobs, 6 révélations). Apple et Google ont ouvert la voie à une nouvelle ère pour l'informatique mobile. Comparable pour les consommateurs à la révolution des ordinateurs personnels (PC) durant les années 1980, ou au boom initié par internet dans les années 1990. Depuis 2007 plus de 440 millions de terminaux sous iOS et Android ont été vendus dans le monde, et chaque jour un million de terminaux supplémentaire, les deux plateformes confondues, sont activées dans le monde.


La bataille qui fait rage entre les deux plateformes, s'est déplacée au niveau des applications. Contrairement au hardware (les smartphones), au niveau du software (les applications mobiles), les barrières à l'entrée sont très faibles, voire inexistantes et à la portée de tous ou presque. La distribution des applications est gérée gratuitement ou presque par les markets (AppStore et Android Market). Les sociétés présentes dans ce segment, développent donc fiévreusement des applications mobiles, sortent mise à jour après mise à jour, dans le but de capter des utilisateurs.

Le cabinet d'études américain Flurry s'est livré à une étude approfondie concernant les applications mobiles. Pour le côté offre, au niveau des applications disponibles, on s'aperçoit que si en 2009, l'Android Market jouait un rôle marginal, ces derniers mois on peut se rendre compte que les deux stores sont (presque) au coude à coude : chacun d'eux propose des centaines de milliers d'applications aux utilisateurs de leur plateforme.

Avaible Apps : AppStore vs Android Market
Nombre d'applications disponibles AppStore vs Android Market

Côté demande, le nombre d'applications téléchargées mensuellement se comptabilise aujourd'hui en milliards (pour les deux plateformes confondues). Les chiffres sont en constante progression : x4 entre octobre 2010 et octobre 2011. Le taux de progression mensuel est de +11,4%. Le cap des 3 milliards d'applications téléchargées va très probablement être passé en décembre 2011, notamment à l'occasion des fêtes de fin d'année.
Les chiffres d'octobre 2011 sont des estimations du cabinet d'études Flurry.

Nombre d'applications téléchargées par mois (Android Market et AppStore)
Nombre d'applications téléchargées par mois (Android Market et AppStore)

Regardons maintenant la qualité de l'utilisation : le pourcentage d'utilisation d'une application après son téléchargement, mois après mois. On remarque que les utilisateurs consomment des applications plus qu'ils n'utilisent. Les applications sont des produits jetables : seulement 38% d'entre eux utilisent encore une application passé le 1er mois après le téléchargement. Seulement 4% continuent d'utiliser une application achetée un an auparavant.

Pourcentage d'utilisation d'une application
Nombre d'applications téléchargées par mois (Android Market et AppStore)

Si on regarde plus près on peut confirmer que l'application mobile est devenue un objet de consommation courant et jetable après utilisation. Plusieurs éléments plaident en faveur de cette analyse. Tout d'abord le nombre d'applications téléchargées. Il varie entre une quinzaine d'applications installées pour des pays où les smartphones n'ont pas encore conquis le public (pays émergents comme la Turquie, la Thailande, l'Inde ou l'Indonésie) à une quarantaine d'applications pour des pays riches comme le Japon, la Corée, Singapour ou la Suisse. Je penserais donc que lorsqu'on a une quinzaine d'applications installées sur son smartphone ces applications peuvent être considérées comme utiles, lorsqu'on se situe dans la quarantaine on est dans un système de consommation jetable : on télécharge pour voir ce que c'est puis on jette ou on oublie de jeter.

Nombre d'applications téléchargées
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Autre élément intéressant à prendre en compte pour pouvoir juger de la qualité des téléchargements effectués : le nombre d'applications utilisées au cours d'un mois. En prenant la même base de comparaison que le diagramme précédent, on voit que dans les pays riches, un utilisateur lambda se sert au cours d'un mois d'une douzaine d'applications au maximum. Dans un pays émergent, on a un chiffre de moitié moindre. Si maintenant on ramène maintenant le nombre d'applications utilisées au nombre d'applications téléchargées on à un taux d'utilité des applications téléchargées de 50% pour les pays émergents et de 30% pour les pays riches.

Nombre d'applications utilisées
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Si on admet que la pénétration de l'utilisation du smartphone dans une société, un pays augmente corrélativement à sa richesse économique; par contre l'utilité des applications décroit. Il est donc important de croiser le chiffre du nombre de téléchargements par d'autres chiffres rendant compte de l'utilité des applications téléchargées : le nombre d'applications utilisées ou le nombre de mois de rétention qui sont des indicateurs prégnants pour l'appréciation de la qualité de l'opération de téléchargement.

Le rapprochement de ces deux séries de statistiques permet d'appréhender un biais dans la croissance flatteuse des nombres de téléchargements : plus on a d'applications présentes sur son smartphone, moins on les utilise en pourcentage.


En savoir plus ... :



0 commentaires

Enregistrer un commentaire

Une réaction, une précision, faites la partager.

Related Posts with Thumbnails

Ma Chaîne Vidéo

Publicité

Revue de presse hebdo

La Semaine Mobile - Revue de presse hebdomadaire

News Insolites

Les news insolites

Etudes statistiques

Etudes statistiques sur Android

Agenda

L'agenda de toutes les manifestations sur la mobilité

Applications Testées pour vous

Follow me on Facebook

Actu mobile